Tous

Quels sont les avantages à devenir Maître de Stage des Universités ? Qu'en retire t-on ?

Devenir Maître de Stage des Universités (MSU) c’est faire vivre le partage intergénérationnel de la profession médicale. Cela permet de transmettre aux futurs médecins son savoir-faire médical. Et les bénéfices sont partagés de part et d’autre, la relation est à double sens. Voici plusieurs raisons de franchir le pas.

 

Apprentissage continu pour tous

Pour le jeune étudiant, l’expérience est très enrichissante. Comme dans toute profession, les conseils et leçons des « anciens » comptent parmi les meilleurs enseignements. De plus, cela permet à l’étudiant de se former dans un cadre différent et plus professionnalisant.

Pour le médecin installé, un aspect intéressant en devenant maître de stage est le processus de formation continue. Etre formateur est très souvent un bon moyen de se former soi-même et d’apprendre ou de réapprendre des leçons importantes. Accueillir un étudiant permet donc de remettre en cause sa pratique, ses connaissances et ses acquis.

 

À long terme : le bonus temps

L’accueil de l’étudiant peut se révéler chronophage pour le médecin dans un premier temps. Le MSU doit faire quelques modifications dans son organisation habituelle. Mais cela permet ensuite au médecin de se délester un peu. Une fois formé, l’interne peut effectuer des missions de façon autonome et même certaines consultations ou visites. De plus, l’accueil de l’étudiant n’est pas très lourd administrativement, il faut fournir quelques informations, et signer la charte des MSU.

 

Un bonus financier

Devenir MSU, c’est aussi un apport financier chaque mois. Pour un externe en stage de deuxième cycle, on touche 300 euros par mois. Pour un interne en stage ambulatoire de niveau 1 ou 2, 600 euros d’honoraires pédagogiques sont versés par mois. De plus, le médecin touchera les honoraires générés par les consultations de l’interne en l’absence du maître de stage.

 

Sans compter un bon accueil des soignés

Vis-à-vis des patients, le ressenti peut être facilement influencé. Par exemple, il est important de bien les prévenir de la présence de l’étudiant avant le début de la consultation. Il faut qu’ils se sentent libres de refuser sa présence même si dans les faits, la majorité des patients la voient comme quelque chose de très positif.

 

En résumé sur le statut Maître de Stage des Universités

Devenir MSU, au-delà d’une source d’enrichissement financier, est donc une activité d’écoute, d’aide, de découverte personnelle et de solidarité intergénérationnelle. Loin d’un enseignement à sens unique, il s’agit avant tout d’un échange et d’un partage. Pour initier les démarches afin de devenir Maître de Stage des Universités, suivez les instructions de l’onglet « Comment devenir MSU ? » sur cette page.