Programme de parrainage : recevez 250€ de prime en cooptant un professionnel de santé 💸🤝


Médecin

Témoignage de Marine : son expérience de médecin généraliste en Guadeloupe

Malgré la mise en place de réformes dans le secteur de la santé, les inégalités pour l’accès aux soins en France demeurent. Aujourd’hui, une commune sur trois est touchée. Il est de plus en plus compliqué pour certaines populations de s’adresser à tous les services de santé dont elles ont besoin. Les causes premières sont souvent le manque de transports pour accéder au cabinet ou pour plusieurs personnes, la difficulté à se digitaliser.

RemplaFrance se mobilise pour lutter contre ce phénomène d’inégalités. Nous avons décidé d’enquêter directement sur le terrain. Pour cela, nous avons contacté des professionnels de santé pratiquant ou ayant pratiqué dans les départements les plus touchés : les départements et régions d’outre-mer (DROM).


🏝 La Guadeloupe : un département français pas comme les autres

Pour notre premier article sur le sujet : direction la Guadeloupe, île de l'archipel des antilles et département d’outre-mer depuis 1946. Cette île a la particularité d’être composée de deux territoires distincts : La Grande-Terre à l’est et La Basse-Terre à l’ouest, séparées par la “Rivière-Salée”.

Des montagnes et forêts tropicales très denses aux plages paradisiaques, l’île regorge d’activités et de paysages à couper le souffle.
Sur cette île bien loin de la métropole, la vie est paisible et calme. Les gens prennent leur temps. La culture y est importante, notamment la gastronomie, les fêtes ou encore la deuxième langue officielle : le créole guadeloupéen. Sous la chaleur du soleil équatorial, les mêmes festivités qu’en métropole, comme Noël, prennent une toute autre saveur et sont souvent agrémentées de spécificités guadeloupéennes.
Bien que le cadre de vie y soit idyllique, la Guadeloupe est l’un des départements français avec le taux de chômage le plus élevé (23% en 2018 selon l’Insee) et souffre d’un accès aux soins encore insuffisant.

L’île bénéficie pourtant de plusieurs structures médicales : 2 centres hospitaliers universitaires (CHU), 4 hôpitaux et 6 cliniques ; sans compter les cabinets pluridisciplinaires ou les cabinets de médecins exerçants seuls.
Cependant, une trop forte demande de la part de la population vieillissante et un manque de personnel qualifié, accentue l’engorgement des services et provoque la saturation du système de santé. La demande de personnels remplaçants et titulaires y est donc très importante : une opportunité à saisir pour les professionnels de santé voulant partir à l’aventure tout en continuant d’exercer leur métier !


👩‍⚕️ Témoignage d’un médecin parti exercer en Guadeloupe

À la demande de la personne interviewée, son prénom a été modifié afin de garder son anonymat.

Témoignage Marine Médecin Guadeloupe

Parmi les quelques 390 000 habitants du département, nous avons interrogé Marine sur son expérience en tant que médecin généraliste remplaçant dans la commune de Gosier, situé au sud de la Grande-Terre.

Originaire de région parisienne, Marine a commencé à effectuer ses remplacements en tant que médecin généraliste après son internat à Nantes. Ses premiers remplacements en Loire-Atlantique et en Vendée sont très vite devenus fades à côté de ses envies d’évasions et de nouvelles aventures.
En octobre 2018, Marine saute sur une opportunité et décolle pour la Guadeloupe. Sa mission : faire un remplacement de 6 mois en cabinet de ville.

À son arrivée, elle est frappée par la qualité des soins effectués malgré le manque de personnel de santé et l’engorgement évident des structures médicales. Marine fait face à de nombreuses pathologies, parfois nouvelles, comme des maladies tropicales ou des maladies virales hémorragiques. Elle nous confie également sa surprise quant à la réactivité des urgences : ses demandes de scanners urgents ont toujours été pris en charge rapidement et ce malgré la saturation du service.
Un constat : dialogue clair entre les urgences et les médecins généraux ce qui facilite les transactions.
Autre surprise : le nombre de cabinets dans lesquels les médecins exercent seuls. Contrairement à la métropole, où les cabinets sont souvent pluridisciplinaires, il est courant en Guadeloupe de voir des médecins généralistes exerçant seuls.

Cadre idyllique et soins médicaux de qualité, seules les différences d’ordre culturel ont parfois pu troubler la jeune femme. Après 11 mois en ville, Marine a préféré changer pour travailler en clinique. Elle s’y sent plus à l’aise et la patientèle lui convient mieux que celle des cabinets avec laquelle elle s’est parfois sentie dépassée. En effet, le manque d’accès aux soins pousse parfois la patientèle à venir sans rendez-vous ou à presser les médecins pour être pris plus rapidement.
Son séjour, qui ne devait durer que 6 mois, s’est finalement rallongé : cela fait bientôt 1 an et demi que Marine vit sur l’île de la Guadeloupe. Elle prévoit son retour en France métropolitaine au printemps 2020, mais n’exclut pas de repartir.
En effet, forte de son adaptation quant aux différences qu’elle a pu rencontrer avec la vie en métropole, Marine a apprécié découvrir un environnement magnifique où le travail en clinique lui a énormément plu.

Son expérience en quelques mots :

🌟 Richesse culturelle
🏝 Cadre de vie au top
🏥 Bon accès aux soins


🛫 Partir à l’aventure ? Pourquoi pas vous !

Cadre de vie paradisiaque et dépaysement assuré ! Plage, météo tropicale et découverte de la culture créole, soyez-le prochain à partir à la découverte de ce département français situé au milieu des caraïbes.
Comme Marine, laissez-vous tenter par l’expérience !

Découvrez nos 5 bonnes raisons de partir faire un remplacement en Guadeloupe :

  • Rencontrer une culture différente
  • Participer à la lutte contre les déserts médicaux
  • Partir à l’aventure
  • Découvrir un cadre de vie idyllique
  • Gagner en expérience

Vous êtes un professionnel de santé et vous souhaitez partir à l’aventure ? RemplaFrance vous aide dans votre recherche : postulez aux annonces remplacement en Guadeloupe !

Besoin d’aide ? N’hésitez pas à contacter Marie au 06 51 39 93 78 ou par mail [email protected]