Pour la rentrée, découvrez nos formations DPC et approfondissez vos connaissances


Général

Ouverture d’un centre dédié à la santé de la femme

Le tout premier cabinet médical dédié à la santé de la femme, Gynea, ouvrira fin avril 2022 à Paris. Le projet est initié par 4 personnes dont une gynécologue obstétricien, une sage-femme et 2 personnes issues du monde de la technologie.

Le cabinet Gynea accueillera les femmes au cœur du 18e arrondissement pour des consultations de suivi gynécologique et de suivi de grossesse.

L’une d’entre elles est Victoire Mulliez, qui a bien accepté de répondre à nos questions sur ce lieu qui accueillera aussi bien des médecins généralistes, que des gynécologues, des sages-femmes et des sages-femmes échographistes.



🤰 Quelle est l’histoire du centre Gynea ?

L’idée de ce lieu est née de rencontres et d’entretiens conduits avec de nombreux professionnels de santé. Il est aussi le fruit des vécus des fondatrices sur le plan personnel, en tant que femmes.

« En ce qui me concerne, j’ai 33 ans et suis la maman d’une petite fille. Durant ma grossesse, j’ai été suivie par une sage-femme en ville et j’ai accouché à l’hôpital public. J’ai été extrêmement reconnaissante des soins médicaux dont j’ai pu bénéficier au cours de ce parcours. C’est aussi à ce moment-là que j’en ai appris plus sur les compétences des sages-femmes. Auparavant, je ne savais qu’elles pouvaient prescrire des contraceptifs de tous types (pilules, implants, stérilets, diaphragmes) et faire le suivi gynécologique régulier des femmes, tout comme les médecins généralistes. »

Selon Le Figaro, elles peuvent aussi poser, tout comme surveiller et retirer n’importe quel moyen de contraception. Les sages-femmes peuvent depuis 2016, réaliser des interruptions volontaires de grossesse (IVG) mais uniquement médicamenteuses tout comme des dépistages du cancer du sein, des frottis et des dépistages d’infections sexuellement transmissibles (IST).

Pendant la grossesse, les sages-femmes échographistes peuvent réaliser des échographies et des dépistages de la trisomie 21.

Après l’accouchement elles s’occupent de la rééducation du périnée et de la cicatrisation des épisiotomies et des césariennes.



🏥 Quelles sont selon-vous les valeurs fondamentales au centre de santé Gynea ?

→ Innovation : nous avons beaucoup d’idées en matière de technologie pour faciliter le parcours des patientes et le travail des professionnels de santé

→ Inclusivité : le cabinet est en secteur 1, accessible à toutes les femmes quel que soit leur vécu, ou leur niveau de ressources

→ Bientraitance des patients comme des praticiens : un cadre de travail sain, serein et la bientraitance sont au cœur du projet médical

→ Féminisme : la santé féminine est pleine de particularismes souvent oubliés dans la recherche médicale, et certains médecins commencent à s’élever contre cette inégalité. Les femmes sont encore malheureusement la cible de nombreuses violences qu’il faut savoir entendre, accueillir et qui nécessitent des actions concrètes. Se dire féministe c’est vouloir agir pour que ces inégalités et ces violences diminuent.



❓ Quelles problématiques avez-vous identifié et auxquelles le centre répond ?

La gynécologie fait partie des spécialités médicales les plus pénuriques. Même à Paris nous sommes au cœur d’un désert médical : il est très compliqué d’obtenir un rendez-vous chez un(e) gynécologue, et les tarifs souvent très onéreux. Nous avons donc besoin de plus de structures inclusives, en secteur 1, dans les territoires en tension.

Nous avons aussi remarqué que beaucoup de femmes ne savent pas vers quel professionnel de santé se tourner car dans le cadre de la santé de la femme plusieurs soignants entrent en compte :

  • La sage-femme
  • La sage-femme échographiste
  • Le médecin généraliste
  • Le gynécologue

La seconde problématique auquel le cabinet espère répondre est le manque de travail en réseau entre tous les professionnels. Chez Gynea, ces soignants sont tous dans un même lieu qui facilite le travail en équipe.



😍 Quels sont les avantages pour un praticien chez Gynea ?

→ Le travail d’équipe et le rassemblement autour d’un projet commun

→ Le regroupement au même endroit physiquement de tous les professionnels de la santé de la femme, ce qui est rare en ville

→ Travailler dans un cadre de travail clé en main : les professionnels de santé sont déchargés de toutes les charges administratives (facturation, accueil des patients, gestion des rejets de facturation, organisation des remplacements, etc.) et logistiques (maintenance du matériel, commande des consommables). Tout ceci contribue à éliminer une véritable charge mentale qui peut peser en exercice individuel

→ Contribuer à un laboratoire d’idées autour de la santé de la femme (ateliers, interventions en milieu scolaire)

→ Flexibilité des jours et heures de travail

→ Possibilité de temps plein ou de temps partiel

→ Possibilité de télétravail pour les consultations de télémédecine

→ Participer à des formations et conférences fréquentes par des intervenants extérieurs sur des thématiques comme l’endométriose



👩‍⚕‍ Quel profil faut-il avoir pour travailler chez Gynea ?

Nous recherchons des professionnels qui adhèrent à l’ADN du projet, qui ont envie de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des femmes.

Des personnes qui ont envie de s’impliquer sur des problématiques sur lesquelles les besoins sont importants. Par exemple la prévention et la prise en charge de la dépression post partum qui touche 10 à 15% des femmes, ou le moment de la ménopause, où de trop nombreuses femmes arrêtent le suivi gynécologique, ce qui peut avoir de graves conséquences.



👭🏼 Quelles seront les missions des soignants exerçant dans ce centre de santé pour le bien-être de la femme ?

→ Assurer des consultations en périnatalité (suivi de grossesse, préparation à la naissance, rééducation périnéale) et / ou de suivi gynécologique (contraception, IST, dépistage, IVG)

→ Participer à la définition d’un projet médical très innovant en santé de la femme

→ Travailler en équipe avec d’autres professionnels dans le cadre de protocoles de soins établis

→ Participer régulièrement aux réunions d’équipe avec les autres praticiens du cabinet

→ Participer à des formations proposées pour les praticiens



👶 Qu'en est-il de la patientèle chez Gynea ?

Gynea accompagne toutes les femmes de la puberté à la ménopause.



🎤 Mais qui est donc Victoire Mulliez, co-fondatrice de Gynea ?

J’ai travaillé huit ans des entreprises technologiques, où j’ai beaucoup appris sur le développement logiciel et le travail en équipe. L’orientation technologique que nous souhaitons donner au projet Gynea nous permettra de diminuer le temps administratif pour retrouver du temps de consultation.

Au sein du projet, j’ai principalement une mission de gestion quotidienne du cabinet : que tout se déroule bien et sans encombre pour ne pas perturber le travail des praticiens. Je travaille aussi sur les partenariats que nous nouons avec l’écosystème associatif, qui est un sujet qui me tient particulièrement à cœur dans mon engagement féministe. Si nous sommes en mesure d’orienter efficacement une femme victime de VSS (Violences Sexuelles et Sexistes) qui se confie lors d’une consultation, nous aurons réussi quelque chose.



💼 Comment postuler ?

Plusieurs types de contrat sont ouverts notamment en association, en collaboration et en remplacement.

👉 Je postule en tant que médecin généraliste.

👉 Je postule en tant que sage-femme.

👉 Je postule en tant que gynécologue.



A lire aussi :

👉 Combien gagne une sage-femme ?

👉 Les modes d’exercices possibles en tant que sage-femme en libéral

👉 Comment devenir sage-femme ou maïeuticien ?