😍 Le Tour de France des Remplacements débute en octobre ! Inscris-toi dès maintenant pour y participer 😍


Fiche métier

Le guide complet pour devenir orthoptiste

Tu es bachelier en quête de ton futur métier, étudiant, ou déjà actif professionnellement mais en reconversion ? Nous détaillons pour toi le métier d’orthoptiste.

📋 Sommaire

1) Le rôle de l’orthoptiste
Les missions de l’orthoptiste
Les lieux et modes d’exercices des orthoptistes
Les qualités requises pour devenir un bon orthoptiste

2) Etude d’orthoptie

3) Débouchés et évolutions de carrière en tant qu’orthoptiste

4) Salaire d’un orthoptiste libéral et salarié



👁️ Le rôle de l’orthoptiste

L’orthoptiste est un spécialiste des troubles de la vision et de la rééducation visuelle. Il s’occupe principalement des enfants et adolescents, mais peut parfois avoir à s’occuper d’adultes ou de personnes âgées.


👐 Les missions de l’orthoptiste

À la manière d’un orthophoniste ou encore d’un kinésithérapeute, l’orthoptiste intervient sur prescription médicale. Tout d’abord, il doit établir un bilan d’acuité visuelle pour les médecins spécialistes avec lesquels il travaille en collaboration (ophtalmologue, pédiatre, ORL …). Pour cela, il doit effectuer divers examens lui permettant de définir les troubles (strabisme, fatigue visuelle, défaut de convergence...) dont son patient est atteint. Ensuite, il établit un programme de rééducation personnalisé à base d’exercices techniques et ludiques. L’orthoptiste joue également un rôle de conseiller auprès de ses patients. Il va chercher à prévenir les problèmes de la vision en abordant des sujets tels que les rayons UV ou encore les écrans.


🏥 Les lieux et modes d’exercices des orthoptistes

Une fois que tu auras obtenu ton diplôme en orthoptie, tu seras amené(e) à exercer en tant qu’orthoptiste salarié(e) à court terme (CDD) ou à long terme (CDI – Temps plein et CDI – Temps partiel) dans une clinique privée, un hôpital ou encore dans des cabinets (médicaux ou spécialisés en ophtalmologie par exemple). Tu pourras également exercer en tant qu’orthoptiste libéral dans ton propre cabinet, seul(e) ou en collaboration avec tes confrères. Tu pourras aussi bien travailler dans un cabinet de ville que dans un cabinet en zone rurale. Si tu hésites entre le salariat et le libéral, tu pourras effectuer des remplacements afin de voir quel type d’activité tu préfères.


😍 Les qualités requises pour devenir un bon orthoptiste

Pour devenir un bon orthoptiste, il est important que tu présentes des qualités relationnelles et que tu sois rigoureux afin de pouvoir cerner les troubles de tes patients. Il est également primordial que tu sois patient et capable de t’adapter aux besoins de ton patient. En effet, en tant qu’orthoptiste libéral ou salarié, tu feras face à de nombreuses pathologies différentes. Il faut également être à l’écoute et compréhensif car tu pourras être face à une personne malade, handicapée, ayant subie une opération ou encore un traumatisme.



🎓 Etude d’orthoptie

Un Certificat de Capacité d’Orthoptiste (CCO) est obligatoire pour exercer la profession d’orthoptiste. Il est délivré après trois années d’études dans une Unité de Formation et de Recherche (UFR des Sciences et Techniques de Réadaptation) à l’université.

Tu trouveras aujourd’hui, en France, près de 15 établissements reconnus par l’État. Pour accéder à cette formation, tu devras tout d’abord obtenir un baccalauréat, scientifique de préférence. Il te faudra t’inscrire sur Parcoursup, puis tu auras une épreuve orale à passer. En fonction de l’établissement choisi, une sélection écrite ou sur dossier Parcoursup pourra également avoir lieu.

Cette formation mélange théorie et pratique avec près de 1 400 heures de stages. Tu apprendras dans un premier temps les bases théoriques, comme les sciences de la vision. Ensuite, en deuxième année, tu travailleras sur les pathologies et l’application pratique des techniques orthoptiques. Enfin, en troisième année, tu apprendras à exercer le métier orthoptiste de manière autonome.



🚀 Débouchés et évolutions de carrière en tant qu’orthoptiste

Après avoir obtenu ton Certificat de Capacité d’orthoptiste (CCO), tu pourras te spécialiser et approfondir tes connaissances par le biais de DU (Diplôme Universitaire). Il en existe un très grand nombre. Par exemple, tu pourras en apprendre plus grâce au DU "Ophtalmologie pédiatrique et strabologie" ou encore "Techniques de compensation du handicap visuel".

Le métier d’orthoptiste est en constante évolution, il sera donc important et nécessaire que tu suives des formations régulièrement.

Tu pourras également, après quatre ans d’expérience, suivre une formation afin de devenir cadre de santé, te permettant d’obtenir plus de responsabilités via un poste d’encadrement. Plus tard, tu pourras même devenir responsable de structure. En effet, après cinq ans d'expérience dans des fonctions d'encadrement auprès de personnes inadaptées, tu pourras accéder à la formation d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement pour enfants inadaptés.



💸 Salaire d’un orthoptiste libéral et salarié

La rémunération d’un orthoptiste varie selon son ancienneté, sa situation géographique, sa spécialité et son mode d’exercice ; c’est-à-dire s’il exerce en tant qu’orthoptiste salarié ou libéral. Le salaire des orthoptistes libéraux dépend de leur nombre de consultations. De ces revenus, il faudra déduire leurs charges fixes qui représentent 40 à 50 % des honoraires. Pour les orthoptistes salariés, le salaire moyen se situe à 2 300 € bruts par mois. La rémunération peut cependant varier suivant les primes et indemnités auxquelles ils peuvent prétendre.

👉 Pour découvrir le salaire d'un orthoptiste en libéral ou en salariat, clique ici.



⬇️ Découvre nos offres de Collaboration et CDI – Temps plein pour orthoptistes ⬇️