Pour la rentrée, découvrez nos formations DPC et approfondissez vos connaissances


Dentiste

La cession de cabinet et de patientèle en tant que dentiste

De nos jours, beaucoup plus de dentistes partent à la retraite et cherchent à céder leur cabinet que de nouveaux diplômés cherchent à acquérir un bien. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande a entrainé une considérable baisse des prix de vente des cabinets dentaires.

Selon Interfimo, autrefois, le prix de vente était de 50 à 80% du chiffre d’affaires annuel du cabinet. Aujourd’hui, chez les chirurgiens-dentistes, le prix moyen se situe autour de 46%. En effet, les jeunes dentistes s’installent très tardivement, de plus en plus privilégient le salariat et les disparités démographiques se font aussi ressentir.



💸 À quel prix céder mon cabinet dentaire ?

Pour céder votre cabinet dentaire, il vous faudra bien sûr évaluer son prix. Celui-ci dépendra de nombreux facteurs :

→ Les éléments matériels qui le composent : sa valeur nette comptable, son besoin de renouvellement

→ La localisation du cabinet

→ Le type d’activité exercé

→ Le personnel existant : son niveau de formation, son ancienneté

→ La patientèle (son âge moyen, sa localisation, sa récurrence, son ancienneté de relation avec le cabinet)



🏠 Comment procéder lorsque je souhaite céder mon cabinet dentaire ?

Il vous faudra réaliser avec les différents acquéreurs potentiels des visites des locaux ainsi que des annexes, s’il y en a. Il vous faudra aussi présenter au nouvel acquéreur toutes les personnes avec lesquelles il sera en contact : assistant(e) dentaire, collaborateur, associés, même des fournisseurs.

Vous aurez la possibilité d’effectuer votre cession du jour au lendemain, comme de réaliser une phase de passation. Vous pourrez donc choisir dans un premier temps de vous associer avec ce ou ces nouveaux dentistes, puis d’en faire vos successeurs. Cette dernière méthode est à privilégier pour que les patients aient plus facilement confiance en le ou les nouveaux praticiens. Une fois le nouveau praticien présenté à la patientèle, il vous faudra aussi le présenter à votre réseau professionnel.



👄 Quels documents fournir lors de la cession de mon cabinet dentaire ?

Vous devrez fournir à l’acquéreur divers documents tels que :

→ La déclaration 2035 des 3 dernières années

→ Le relevé SNIR : selon Indy, il s’agit d’un document édité par votre CPAM, qui résume l’ensemble des honoraires que vous avez perçu pour une année civile.

→ Le relevé RIA (Relevé Individuel des Activités) : il détaille la nature des actes effectués, prescriptions, patients et le coût total de l’activité

→ Votre fichier patient

→ Votre droit au bail



📝 Comment établir mon contrat de cession en tant que dentiste ?

Pour officialiser une cession, il vous faudra établir une promesse de cession dans un premier temps. Celle-ci n’est pas obligatoire, mais conseillée. Elle doit contenir diverses informations :

  • L'identité des deux parties
  • Le prix de la patientèle et du matériel
  • La date de cession
  • Les modalités de règlement
  • Le montant de l’indemnité en cas de désistement de l’une des deux parties

Elle doit être enregistrée dans les 10 jours à la recette des impôts.

Concernant le contrat de cession, vous pourrez choisir d’y inclure certaines clauses comme celle garantissant la pérennité du chiffre d’affaires à travers une clause de minoration du prix en cas d’évasion d’une partie de la patientèle.

Il vous faudra aussi choisir si vous décidez d’y inclure, ou non, une réinstallation à proximité du cabinet que vous cédez. Avec un délai de non-réinstallation déterminé.

Ce contrat de cession doit être rempli en 5 exemplaires et transmis au Conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Lors de la conclusion du contrat, généralement vous n’avez ni besoin de faire appel à un avocat, ni à un notaire.



🧑‍🤝‍🧑 Une cession de cabinet inclus bien souvent la cession de ma patientèle, mais à quel prix ?

Selon Compta Santé, le prix de cession de votre patientèle est estimé entre 30 et 50% du chiffre d’affaires moyen brut des 3 dernières années d’activité. Mais il varie selon les mêmes facteurs que la cession d'exercice. Cependant, lors de l’achat de votre local, bon nombre de praticiens décident de céder leur patientèle gracieusement.

Les facteurs qui influencent le prix de votre patientèle sont les suivants :

  • La notoriété du praticien
  • L’emplacement géographique du cabinet
  • La diversité des pathologies
  • La concurrence
  • Le matériel


🤝 Comment trouver un successeur pour mon cabinet dentaire ?

Sur RemplaFrance, vous pouvez justement déposer votre annonce de cession d’exercice ou de local disponible. Elle sera visible de notre communauté de plus de 60 000 soignants dont près de 3 000 dentistes.

Si vous choisissez une option de mise en avant, l’annonce pourra remonter un certain temps dans les recherches des candidats. Elle sera aussi partagée sur nos différents réseaux sociaux professionnels et en particulier Facebook avec une communauté de plus de 9 500 dentistes.

Pour encore plus de visibilité, vous pourrez les diffuser dans des journaux locaux également.


💡 Si vous avez acquis votre cabinet et que vous en êtes propriétaire via une SCI par exemple, vous pourrez choisir de garder ce local. Cela vous permettra de vous assurer une retraite. Plutôt que de céder votre local, vous pourrez vous constituer un rendement locatif.


À lire aussi :

Création ou reprise de cabinet ? Le dilemme des dentistes

Les équipements indispensables pour votre cabinet dentaire

Se protéger dans son cabinet dentaire face à la COVID-19